mercredi 8 avril 2015

Mâ et OMIECH à la conférence de la Société pour l'Anthropologie d'Amérique Latine et des Caraïbes (SLACA) à Oaxaca



Du 26 au 28 Mars dernier avait lieu la conférence de la Société pour l'Anthropologie d'Amérique Latine et des Caraïbes (SLACA) à Oaxaca. Nous - Alice Bafoin (pour l'Association Mâ), Micaela Icó Bautista (pour notre partenaire OMIECH) ainsi que Mounia El Kotni (en tant que doctorante en anthropologie) y avons participé pour parler de notre collaboration depuis 2010. 

Nous avons présenté notre collaboration intitulée "Caminando JuntasConstruyendo una Colaboración Transnacional con Parteras, de Chiapas a Francia" ("Marcher ensemble: Construire une Collaboration Transnationale avec les Sages-Femmes, du Chiapas à la France"). En 15 minutes, cela nous laissait 5 minutes chacune (!), mais les questions ont permis de développer ce que nous n'avions pas eu le temps de partager pendant la présentation. 


Micaela, Alice et Mounia, pendant leur présentation (merci à Walter E. Little pour la photo)


Micaela a présenté OMIECH (Organisation des Médecins Indigènes de l'Etat du Chiapas)  et a rappelé que l'association est "née par nécessité et pas par plaisir", et a expliqué comment les activités de la Section Femmes et Sages-Femmes se sont développées depuis la création de l'association en 1985, et les nouvelles opportunités apportées par la collaboration avec Alice (voyages en France pour certains membres de OMIECH, échanges interculturels) et Mounia (écriture de projets, réflexion anthropologique).

Alice a ensuite raconté la collaboration de Mâ avec OMIECH, sa rencontre personnelle avec Micaela et le cheminement parcouru ensemble, sur des continents différents, depuis 2010. L'Association Mâ a croisé la route de nombreuses anthropologues depuis sa création, et cela a permis de renforcer son positionnement politique, de s'impliquer pour la reconnaissance de la sage-femmerie en France comme au Mexique.

Enfin Mounia a présenté les outils que l'anthropologie peut apporter au monde associatif, et comment en retour la recherche s'inspire de la collaboration avec ces actrices de la société civile. Elle a rappelé que théorie et action vont main dans la main, et aident à faire avancer la reconnaissance des droits, tant sur le papier que dans le quotidien. Grâce aux nouvelles technologies, la distance se réduit et nous permet de continuer à collaborer sur de nouveaux projets.

Micalea, Mounia et Alice après la présentation !


Même si nous n'avons pas remporté le prix du meilleur papier, nous avons gardé le sourire et sommes ravies d'avoir eu l'opportunité de présenter notre collaboration. Nous remercions le comité de SLACA pour son invitation et espérons les revoir en 2017...  la conférence aura lieu au Guatemala cette fois!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire